jeudi 5 janvier 2012

Gestion Maison d'éducation Etude de cas Merise Maison d'éducation - crèche : MCC - MCT - MCD - MOT - MOD et la liste des outils Exercice Corrigé

François est directeur d'une maison d'éducation. Des enfants sont à sa charge quand un juge décide de les protéger de leur entourage ou de les placer. Ils sont alors soit en internat soit en famille d'accueil à l'extérieur de l'internat. Ils restent de 1 à 5 ans et 2 ans en moyenne.

Son équipe se compose de 8 éducateurs, d'une psychologue, d'une assistance sociale, d'une éducatrice scolaire et de 5 personnes des services généraux. Il est en contact avec des centres médicaux psychopédagogiques, des orthophonistes, des instituteurs et des professeurs des écoles.
Il reçoit les demandes de placement du juge (ordonnance de placement provisoire) valable de 6 mois à 2 ans, rend ensuite un rapport sur le "vécu" de l'enfant au juge. Son rôle est de recruter et d'aider les éducateurs et les autres personnes.
Les éducateurs choisissent les familles d'accueil, les visitent, suivent le comportement des enfants à leur charge vis-à-vis de l'instituteur ou d'autres personnes. Les éducateurs perçoivent les comportements ou les caractéristiques des enfants (câlin, rebelle, ouvert, réservé, timide, insoumis..., une vingtaine en tout), et relient leur comportement à leur passé, des événements (accident de voiture, décès d'un proche...) ou de situations (internat, placement familial, une dizaine en tout). Ils essayent de juger les personnes de leur entourage (mère folle, père macho...) et leurs relations avec elles (père qui le rejette, mère possessive...) en fonction de leur passé. Ils leur conseillent alors d'adopter une relation plus adaptée. Ils peuvent aussi conseiller leur entourage (famille d'accueil trop laxiste, visites à effectuer...). Le psychologue aide les éducateurs, les familles d'accueil. Il intervient rarement avec l'enfant, il sert surtout de conseil. L'assistante sociale recrute les familles d'accueil, appelées aussi assistantes maternelles, renouvelle les agréments donnés par la DDASS aux familles d'accueil, fait un bilan avec elles dans le cas où l'enfant doit partir, recherche les établissements scolaires.
Les enfants partent quand le juge le décide où à 21 ans. Jusqu'à 18 ans, ils sont obligés de se plier à la décision du juge. Entre 18 et 21 ans, ils peuvent s'accorder avec la DDASS pour rester en placement ou en famille d'accueil. A partir de 21 ans, ils peuvent rester dans la famille d'accueil mais celle-ci ne sera plus rémunérée.

On considère 70 enfants (15 en internat et 55 en famille d'accueil), 50 personnes exerçant une dizaine de fonctions au total, 35 familles d'accueil, 30 établissements, une dizaine de types d'événements et de types de situations différents, 20 caractéristiques. Chaque enfant possède une dizaine de situations et d'événements et une quinzaine de relations.

Considérez un temps de stockage de 10 ans et construisez MCC, MCT, MCD, MOT, MOD et la liste des outils.

------------------------------------------------------------------------------------------------------
Correction
------------------------------------------------------------------------------------------------------

Corrigé de l'exercice : maison d'éducation.

1. MCC

1.1 Fonctions et domaines

Les domaines principaux sont "éduquer" et "recruter" (les éducateurs et les familles d'accueil). N'est pris en compte que le domaine "éduquer".

1.2 Partenaires

Les partenaires sont l'enfant ou le "mal élevé", le juge, la famille naturelle et la famille d'accueil.

1.3 Messages et informations

Le juge émet l'ordonnance de placement provisoire qui est une demande de protection (vis-à-vis des parents) ou de placement. Il décidera plus tard de la remise de l'enfant à sa famille en fonction du vécu de l'enfant rapporté par le domaine "éduquer". La famille d'accueil demande une garde d'enfant.

Suite aux réunions avec l'enfant, un conseil de comportement ou une demande de modification de relation peut être exprimé à l'enfant à éduquer ou mal élevé. Dans certains cas, une demande de visite est envoyée à la famille naturelle.



Conseil de comportement : situation, relation, comportement conseillé.

Demande d'éducation : date demande, motif demande, événement éducatif.

Demande de garde d'enfant : demande de la famille d'accueil d'avoir la garde d'un enfant : nom famille, date agrément DDASS, adresse famille d'accueil, nombre de personnes dans la famille.

Demande de modification de la relation : libellé relation actuelle, libellé relation souhaitée, nom enfant.

Demande de placement : date demande, nom enfant, motif de placement, événement enfant.

Demande de protection : date demande, motif de la demande, personne à protéger, nom persécuteur, motif de persécution.

Demande de remise à la famille naturelle : date demande, nom juge, nom enfant, motif demande.

Demande de restitution enfant : nom famille, adresse famille d'accueil, nom enfant, date demande restitution, motif de restitution.

Demande de visite : date demande, nom enfant, date visite souhaitée, lieu de visite.

Événement : date événement, libellé d'événement.

Morale : type d'événement (vol, bonne action, pointage erroné, cirer chaussures éducateur, cirer chaussures directeur), jugement événement (bien, mal, malhonnête, très bien, excellent).

Perception bien-être : date situation, libellé situation, libellé relation, personne reliée.

Vécu enfant : nom enfant, date de mise en famille d'accueil, caractéristique enfant, libellé événement survenu.

2. MCT


Suite à une demande de protection du juge, une famille d'accueil est recherchée et acceptée après accord. Dans le cas de demande d'éducation du juge, l'enfant reste en internat. Si un événement survient, l'enfant est sanctionné (carotte ou bâton).

Quand un enfant exprime son état de vivre ou sa perception de bien-être, un conseil de comportement lui est donné. De temps en temps, un "audit personnel" est effectué. Une demande de visite peut être effectuée auprès des parents naturels ou une demande de changement de comportement auprès de la famille d'accueil.

3. MCD

Le MCD suivant reflète les besoins de mémorisation. Un enfant est issu d'une union de personnes. Cette union peut être légitime ou non. L'enfant ou la personne possède des caractéristiques (alcoolique, orphelin, violent, câlin, réservé, rebelle à l'autorité, extraverti...).


Il a vécu des événements à un instant précis de sa vie (accident de voiture, décès d'un proche, visite médicale du 1er janvier, vol du 25 décembre, demande d'éducation de la Saint-Glinglin, demande de protection du 1 avril). Ces événements sont typés (vol, bonne action, pointage erroné, cirer chaussures éducateur, cirer chaussures du directeur) et valorisés en fonction d'une certaine morale (mal, bien, malhonnête, très bien, excellent). Un événement particulier justifie la décision de placement.

Il a aussi vécu des situations qui ont duré (internat, placement, pension, école, habitation en famille d'accueil, maladie, laissé pour compte des parents, agression des parents...).

Les relations vécues ou désirées par l'enfant ont lieu avec des personnes de diverses fonctions (juge, orthophoniste, psychologue, professeur) ou avec sa famille d'accueil. Une personne peut-elle appartenir à plusieurs familles d'accueil ?

Comment modéliser les relations personnelles ?

Les individus et leurs informations sont :

Caractéristique d'une personne : code caractéristique, libellé caractéristique.

Enfant : n° enfant, nom enfant, prénom enfant, date de naissance enfant, sexe enfant, date entrée institution, date départ institution.

Établissement : code établissement, adresse établissement, type d'établissement.

Événement : date de l'événement, libellé événement, cause placement (o/n).

Famille d'accueil : code famille, nom famille, date agrément DDASS, adresse famille d'accueil, nombre de personnes dans la famille, religion pratiquée.

Fonction : code fonction, libellé fonction.

Personne : code personne, nom personne, prénom personne, date naissance, sexe personne.

Relation : code relation, libellé relation, date début relation, date fin relation.

Situation : code situation, libellé situation, date début situation, date fin situation.

Type d'événement : code type d'événement, jugement type d'événement.

Type de situation : code type de situation, libellé type de situation.

Union : code union, date début union, type d'union (légale/illégitime).

4. MOT

Les postes de travail du domaine "éduquer" sont : le directeur d’établissement, l'éducateur, le psychologue. L'assistante sociale et le cuisinier ne font pas partie du domaine "éduquer" dans leur rôle habituel dans l'établissement.

Les procédures sont : entrée, sortie de l'enfant et éducation en famille ou internat.

4.1 Entrée

Suite à l'ordonnance de placement provisoire du juge, la famille naturelle est prévenue et une famille d'accueil recherchée, dans le cas de placement. Après accord, le directeur supervise le placement. Dans le cas d'internat, aucune famille d'accueil n'est recherchée.



4.2 Education en famille ou internat



L'éducateur, suite à une demande spontanée de l'enfant, à un événement particulier ou à son initiative, conseille l'enfant, demande une visite à la famille naturelle ou demande une modification de sa relation avec l'enfant. Le psychologue peut aider l'éducateur à éduquer.

4.3 Sortie

Suite aux nombreux rapports émis par le directeur, le juge peut demander à remettre l'enfant à sa famille naturelle.



5. MOD

Les 70 enfants restent deux ans en moyenne soit 70 * 5 = 350 enfants sont mémorisés sur 10 ans.



6. Liste des outils

6.1 Outils par opération

Opération "Prise en compte ordre de placement provisoire".


Opération "Recherche famille d'accueil".


Opération "Prise en compte placement enfant".


Opération "Moraliser".


Opération "Carotter, bâtonner".


Opération "conseil éducation".


Opération "auditer éducation".


Opération "annoncer départ".


6.2 Récapitulatif des outils


Charges de spécification et de programmation :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Share

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites

 

IP