mardi 5 avril 2011

Exercice circuits logiques TP architecture des ordinateurs TD circuits logiques

Logique

1.  Donner les tables de vérité  et les symboles électroniques  des fonctions logiques AND, OR, NOT, XOR.

2.  Dans une brasserie, vous commandez « un sandwich au pâté OU au jambon ET un verre de bière ». Le garçon, occupé, ne comprend pas  très bien votre affirmation, surtout quand à la place du ET et du OU. Aussi plusieurs  interprétations sont-elles possibles. Lesquelles peut-il choisir parmi les propositions ci-dessous ? Y  a-t-il ambiguïté ? Pourquoi ?

  • un sandwich au pâté,
  • un sandwich au jambon,
  • un verre de bière,
  • un sandwich au pâté et un verre de bière,
  • un sandwich au jambon et un verre de bière,
  • un sandwich au pâté et un sandwich au jambon,
  • un sandwich au pâté, un sandwich au jambon et un verre de bière.

3.  Vous participez à un jeu d’aventures ; après de multiples embûches, deux chemins s’offrent à vous : l’un conduit vers le trésor, l’autre vers une mort certaine. Deux lutins se présentent. Ils peuvent guider votre choix, cependant vous n’avez droit qu’à une seule question, à un seul des lutins. Mais attention, l’un des lutins dit toujours la vérité, l’autre jamais, et ils le savent. Quelle question poserez-vous pour aller vers le trésor ?

4.  On distingue quatre fonctions logiques booléennes d’une seule variable logique et 16 fonctions de deux variables. Combien distingue-t-on de fonctions de trois variables ? de  n variables ?

5.  Écrire la table de vérité de la fonction logique suivante :

F(P,Q)=(P ET Q) OU (P ET NON Q).


Assembleur


6.  Écrire un programme  tp4a en assembleur qui lit une suite de caractères, un par un, en les comptant, jusqu’à un caractère  «.» qui marque la fin de la saisie. Le programme affiche ensuite le nombre de caractères qui ont été tapés par l’utilisateur.

Exemple : l’utilisateur tape « azerty. », l’ordinateur doit afficher ensuite « 6 lettres ».

7.  Écrire un programme tp4b en assembleur qui lit une suite de chiffres, caractère par caractère, en fait la somme, jusqu’à un caractère «.» qui marque la fin de la saisie. Le programme affiche ensuite le nombre de chiffres tapés et la somme de ces chiffres.

Exemple : l’utilisateur tape « 1234. », l’ordinateur doit afficher ensuite « 4 chiffres dont la somme  est égale a 10 ».

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Share

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites

 

IP